Vendredi 29 septembre, de 19h à 20h,

dans le cadre des rencontres « Les journées du Pré »

et de la soirée « En bordure … de l’identité » à Anis Gras – Le lieu de l’autre,

le peuple qui manque présente un programme de vidéos.

Kurt Kren – Cosinus Alpha (9′, 1965)

JohnJ♥ – La vie en rose (4′, 2004)

Dionysos Andronis & Aldo Lee – Pandrogeny Manifesto (11′, 2006)

Tejal Shah, Natasha Mendonca, Dr Floy – The City (6′, 2005)

Maria Beatty – Let the Punishment Fit the Child (19′, 1997)

ainsi que Siphonnée, Intention et Peau de nounours – ThGV (4′)

Partant des corps hors de soi de l’Actionnisme viennois, d’Otto Muehl, nous arriverons aux années-queer 2000. Nous reviendrons alors sur une définition minimale d’un cinéma Queer, issu de ce mouvement politique déconstructeur des identités sexuelles. JohnJ♥, performeuse drag queen japonaise ouvrira le bal, avec une somptueuse envolée sur la difficulté d’être au monde (La vie en rose). Le Manifeste Pandrogénique (2006), au détour d’un vertigineux jeu de miroir, dresse le portrait de Breyer P-Orridge, être composé, à la manière d’un cut-up, de plusieurs entités. La matérialité cellulaire du corps,  la confusion amoureuse, les fictions du soi et de  l’autre et le passage des genres  y deviennent un programme. Pour les transgenres indiennes de The City, "hijras" et "khotis" qui portent leur voix, entre tradition et rupture, l’identité s’origine d’abord dans l’injure avant que de pouvoir être projet politique de reconnaissance. Maria Beatty avec Let the Punishment Fit the Child pratique un cinéma fétichiste lesbien où le sexuel s’infiltre partout, dans les rituels, dans les détails, et ouvre, entre douleur et plaisir, un espace autre. Enfin les films de la compagnie de Véronique Petit feront lien avec sa pièce « Déménagements » qui suivra. Ces mêmes films (avec sans doute de légères variations) seront également projetés après la représentation de « Déménagements » de Véronique Petit le 5 octobre, à partir de 20h30

Les journées du Pré à Anis Gras

Le 28 de 19h à 20h, 29 de 19h à 23h, 30 septembre de 14h à 23h et 1er octobre de 14h à 18h

RENCONTRES « LES JOURNEES DU PRE »

Débats, projections, installations, spectacles, café de ciné-philosophie "Dans la zone du pré, du pré discursif, la zone non récupérée par les habitudes de la pensée représentative, il se passe quelque chose." Jean Oury Sous le titre du « Pré », nous souhaitons entrer dans la phase constitutive d’un véritable laboratoire interdisciplinaire, qui pilotera la constitution de fonds documentaires, de publications, l’organisation de rencontres, de dispositifs pédagogiques la production de tentatives et d’objets expérimentaux. Le nom du « pré », emprunté à Francis Ponge, signale que nous voulons nous situer en amont de la production culturelle et artistique, non pas dans la posture d’une avant-garde, mais plutot dans la « zone du pré, pré-discursif, pré-représentatif » (Oury).

jeudi 29 19H/21H En bordure …de l’institution

19 h Dreyer pour Mémoire Olivier Derousseau/ Cat L’oiseau Mouche

20 h Des rangées/ Catherine Vallon/ Le dithyrambe

21 h Rencontres ; comment travailler en bordure de l’institution, psychiatrique ou scolaire, la question de la normalité?

Entrée : 8€

vendredi 29 19H/23H En bordure… de l’identité

19h Programme de vidéos proposées par Le peuple qui manque
20h30
Déménagements/ Véronique Petit/ TGV « DEMENAGEMENTS » De Véronique Petit / Cie TGV (Théâtre à Grande Vitesse)
Conception et réalisation : Véronique Petit.
Déménageurs : Sandrine Buring, Pierre Boscheron , Marie-Noëlle Deverre, Pierrre Fruchard Cédric Leboeuf , Véronique Petit, Claire Vialon.
Le parcours d’une femme sans territoire propre qui de questionnements en errances, de désarrois en solitudes, se livre à une confession publique. Sur scène, avec elle, une danseuse, double débridé, exprime par le débordement physique ce que la logorrhée verbale est impuissante à dire. Elles sont accompagnées de deux guitaristes qui creusent les failles, jouent les ruptures et les rythmes.
21h30
La langue écarlate : concert autour de textes de Kathy Acker
22h Rencontre : quand les artistes nous font sentir la précarité de nos appartenances.
Entrée : 8€

samedi 30 14H/23 H Des lieux autres ?

Rencontre/échange d’expériences/débat Surnatural orchestra (fanfare) Chimères (poésie sonore) Présentations, de lieux, de démarches, de points de vue sur les lieux autres..

De nombreux intervenants dont Valérie Marange, Maurizzio Lazzarato, Samuel Val (Co-errances), Antonella Corsani, Anne Querrien…

Entrée Libre

dimanche 1er octobre 14H/18H

café de ciné-philo Projections/débat sur La fabrique collective des images avec le groupe Boris Barnett, l’association Son et Image, Les yeux de l’ouïe le Studio de sculpture sociale, Le peuple qui manque, collectif Précipité Installations permanentes Regards croisés Kim Lan Nguyen Thi Annabelle Brouard Roulotte/ ritournelles Valérie Marange Jardin Japonais Méliades Fils de bois Denis Tricot

Entrée Libre

5 octobre 2006

le 5 octobre à 20h30 RESIDENCE / Diffusion / Théâtre

« DEMENAGEMENTS » De Véronique Petit / Cie TGV (Théâtre à Grande Vitesse) Conception et réalisation : Véronique Petit. Déménageurs : Sandrine Buring, Pierre Boscheron, Marie-Noëlle Deverre, Pierrre Fruchard Cédric Leboeuf , Véronique Petit, Claire Vialon.

Suivie d’une carte blanche à Le peuple qui manque

Entrée : 8€

Adresse :

Anis Gras – Le lieu de l’autre

55 avenue Laplace 94110 Arcueil, RER Ligne B – Arret Laplace (zone 2)

(remonter simplement le boulevard depuis la station Laplace, c’est très simple)

Programmation: Kantuta Quiros & Aliocha Imhoff

Remerciements : Anis-Gras – Le lieu de l’autre, Valérie Marange, Catherine Leconte, Véronique Petit, Sandrine Buring, Claire Chemineau, Flore Marvaud, Kazuko Matsushima, Bleuproductions, Annexia (Laurent), SixPackFilm (Ute Katschthaler et Isabelle Piechaczyk), Claire (Les Mots à la Bouche), KFilms, Anne Sophie Lepicard, Anne-Laure Pichon, Violeta Salvatierra, ainsi que tous les auteurs.

Last Tweets

  • Art is Not the Enemy. Graphics of the Tricontinental Dissents une petite sélection d'affiches de l'OSPAAAL que nous… https://t.co/7OCePIsZHI- samedi 27 Oct - 5:28
  • Interview d'Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros par Amanda Ferrada pour la revue suédoise Feministisk Perspektiv, et à… https://t.co/PUweGhQlpX- samedi 27 Oct - 2:08
  • Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós will speak tomorrow at the great symposium "Decolonizing the Curatorial" in Konstha… https://t.co/jepI4B9UHi- jeudi 20 Sep - 12:19
  • RT @diacritik: Pour la libération immédiate d’Ashraf Fayadh https://t.co/W7UWMpCPqk https://t.co/9iKbKpv2O5- lundi 10 Sep - 8:01
  • RT @kunstkritikk: #Kritik Lars-Erik Hjertström Lappalainen om ’A Debt of Times’ av Le Peuple qui manque på Konsthall C, Stockholm: https://…- mercredi 5 Sep - 12:10
  • Generous review by Lars-Erik Hjertström Lappalainen of our exhibition A Debt of times at Konsthall C ! Thanks to Ku… https://t.co/ELmHPxKBbM- mercredi 5 Sep - 9:21
  • Amis genevois, nous présenterons demain à 18h30 au Centre d’art contemporain de Genève notre film en cours Les Impa… https://t.co/BOxb0IslCy- lundi 27 Août - 9:31
  • Opening tonight at 6pm Konsthall C, Stockholm of our exhibition A Debt of Times, an ongoing research on temporal e… https://t.co/HCgKDELYZn- vendredi 24 Août - 7:13
  • RT @Feux_Noirs: Excellent ! https://t.co/v0ySVJxLTg- samedi 14 Juil - 11:10