Cinéma « Hors-circuit »

De la diffusion des films non commerciaux – État des lieux

Journée d’études

 

Vendredi 11 juin 2010

Ciné 104, Pantin 

 

Documentaires de création, film-essais, vidéos d’artistes, oeuvres audiovisuelles, expérimentations cinématographiques, cinéma militant, nouvelles écritures numériques ou films amateurs, la diffusion et l’exploitation de films sans visa, films «hors-circuits» ou marginaux, semblent encore constituer un territoire mal identifié, peu cartographié. Pourtant, au coeur de cette pluralité d’écritures et de formats, gît la promesse tenue d’un renouvellement enthousiasmant du cinéma contemporain et de dispositifs cinématographiques et narratifs novateurs.
En présence de cinéastes, programmateurs, critiques, directeurs de salles, de festivals ou de lieux pluridisciplinaires, nous verrons, le temps d’une journée, le 11 juin prochain, dans le cadre du Festival Côté court à Pantin, s’il est possible d’amplifier la circulation en salles de ces films en marge des circuits d’exploitation, si leur programmation peut permettre un renouvellement et une diversification des publics, quels sont les outils et ressources disponibles au programmateur et à l’exploitant désireux de montrer ces films. Une cartographie de ce cinéma « hors-circuit » et de nouveaux territoires de cinéma émergents, ainsi que des pratiques de diffusion et de programmation qui s’inventent ici et là et qui tentent de renouveler l’expérience cinéma et le rapport entre l’oeuvre et son public.
PROGRAMME

11h00 – 11h10 // Ouverture de la journée par Geneviève Houssay, Présidente du GNCR, Jérôme Brodier, Délégué général du GNCR et Jacky évrard, Directeur artistique du festival Côté court

11h10 -11h40 // Etat des lieux par Aliocha Imhoff, critique, programmateur, auteur d’un rapport sur les cinémas « hors-circuits » pour le GNCR

11h40 -12h40 // En marge de la salle de cinéma – Les lieux – Table ronde
Depuis plus de 15 ans, la multiplication des lieux de projection a permis au réseau dit « non commercial » de se développer largement. Le cinéma « hors-circuit » a ainsi trouvé une place privilégiée dans ces circuits de diffusion institutionnels ou muséaux mais aussi dans les circuits précaires et alternatifs, lieux pluridisciplinaires et « nouveaux territoires de l’art », en parallèle de sa place souvent marginale au coeur des salles de cinéma. Nous verrons avec quelques directeurs de salles et de lieux comment la diffusion de ces cinémas peut constituer un laboratoire pour le renouvellement des pratiques de programmation et d’exploitation du cinéma.
Modérateur : Aliocha Imhoff, critique, programmateur, Le peuple qui manque
Intervenants : 
Didier Anne, directeur et programmateur du cinéma Lux, Caen
Olivier Marboeuf, directeur de l’Espace Khiasma, les Lilas, Jean-Jacques Rue, exploitant cinéma « Utopia » de Saint-Ouen l’Aumône
Michèle Soulignac, directrice de Périphéries
Virginie Bobin, coordinatrice des projets pour les Laboratoires d’Aubervilliers
12h40 – 13h00 // Discusion avec la salle
13h00 – 14h00 // Déjeuner

14h00 – 16h30 // Pratiques de programmation et nouveaux territoires de cinéma – Table ronde

Le cinéma contemporain est actuellement confronté à de profondes mutations. Les deux dernières décennies auront vu se déplacer nombres de frontières artistiques, telles que vidéo et cinéma, fiction et documentaire, arts plastiques et cinéma, par l’invention de nouvelles formes de narrations, et invitant à d’autres formes de spatialisation de l’expérience cinéma. Par ailleurs, de nouvelles pratiques de programmation s’ancrent dans une transversalité revendiquée entre cinéma et art contemporain, art et politique, ou encore dans un nomadisme entre salle de cinéma, lieux alternatifs, internet et musée. L’activité de programmation se lie alors de manière naturelle à une dimension critique ou éditoriale, souvent envisagée comme une véritable démarche curatoriale. Côté production, de nombreux cinéastes rencontrent désormais dans les circuits des institutions culturelles ou muséales des lieux de soutien et d’accueil. Les musées exposent ainsi films et vidéos d’artistes. En compagnie de cinéastes, artistes, programmateurs, critiques, militants, nous dresserons un état des lieux de ce cinéma « hors-circuit » qui s’invente aujourd’hui.
Modérateur : Emmanuel Burdeau, ancien rédacteur en chef des «Cahiers du cinéma» et directeur de collection aux éditions Capricci

Intervenants :
Charles de Meaux, cinéaste, producteur, Anna Sanders Films
Pascale Cassagnau, auteure de « future amnesia / enquêtes sur un troisième cinéma », responsable des collections audiovisuelles, vidéo et nouveaux médias au Centre National des Arts Plastiques
Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros, critiques, programmateurs pour Le peuple qui manque
Géraldine Gomez, programmatrice et responsable de « Hors pistes », Centre Pompidou
Valérie Guillaudot, coordinatrice du festival « Résistances » de Foix
Vincent Dieutre, cinéaste, membre fondateur de Pointligneplan

Journée à l’initiative du Festival Cote-Court et du GNCR

Informations pratiques:

Festival Côté Court

104, Av Jean Lolive

93500 Pantin

+ d’informations: http://www.cotecourt.org/selection/programme/553-table-ronde-hors-circuit.html

Last Tweets