Distribution

Franssou Prenant étudie la philosophie puis le cinéma à l’IDHEC à Paris, et réalise ensuite plusieurs films, parmi lesquels: « L’escale de Guinée » (1987), « Paris, mon petit corps est bien las de ce grand monde » (2000), « Sous le ciel lumineux de son pays natal » (2002), « Reviens et prends moi » (2004) et « Le jeu de l’oie du Professeur Poilibus » (2007). Elle a également travaillé comme scénariste, comédienne et monteuse entre autres pour Jacques Kébadian, Romain Goupil («Mourir à trente ans » (1982) et « Lettre pour L… » (1993)) ou encore Raymond Depardon (« Faits divers » (1983), « Empty quarter » (1985)).

Le Jeu de l´Oie du Professeur Poilibus Le Jeu de l´Oie du Professeur Poilibus de Franssou Prenant (2007, 2h30)

Le Jeu de l´Oie du Professeur Poilibus est consacré au grand philosophe-poète René Scherer, auto-nommé Professeur Poilibus. Proche du FHAR, de Félix Guattari et Gilles Deleuze, et du renouveau philosophique de l’après 68, son oeuvre gravite autour de la philosophie libertaire fouriériste et l’utopie.
« En toutes occasions, à tous moments de la vie, sur des sentiers que l’on grimpe en dialoguant, dans le potager où on laboure les idées en même temps que la terre, au monoprix où l’on retourne l’économie et le fond de ses poches, chez lui, espace rare de liberté, en faisant la vaisselle ou en épluchant des légumes, au fil des crêtes cévenoles où l’on ramasse des marrons et des possibles, sa philosophie est en action et, ludique, incite, provoque, secoue les idées et les choses. Et ses acolytes, compagnons de route, de chemin, de table, de travaux domestiques ou universitaires, toutes classes d’âge confondues, à l’occasion de quelque geste du quotidien, sont conviés à la parole, au dialogue, à la réflexion, aux digressions infinies.
Voilà donc que la philosophie n’est plus un langage d’initiés et se développe au delà des écrits, des chaires et des séminaires, accessible à tous, elle peut être pratiquée par et avec, les enfants, les femmes, les noirs, les paysans, les vieillards, les oies, et même les adultes.
« Découvrir (la variété), Résister (aux pouvoirs et aux infamies) » »

Prix: Merci de nous consulter.

Last Tweets

  • RT @EcoleUrbaine: @peuplequimanque Que dit-on lorsque l’on dit que les plantes, les pierres, les objets, les animaux ont une voix ? Qui alo…- vendredi 17 Jan - 11:57
  • RT @EcoleUrbaine: [Atelier] Qui parle ? Politiques et poétiques énonciatives à l'ère de la post-anthropocène | 🗓 le 29 janv de 10h à 16h |…- vendredi 17 Jan - 11:57
  • Parution de 𝘙𝘦𝘵𝘰𝘶𝘳 𝘷𝘦𝘳𝘴 𝘭𝘦 𝘧𝘶𝘵𝘶𝘳 (dir. Vaclav Janoscik, Eva Skopalová). Textes de Georges Didi-Huberman, Reinhart K… https://t.co/50ot2JAzG3- vendredi 27 Déc - 4:17
  • Dear Barcelonian friends, Kantuta Quiros & Aliocha Imhoff will deliver a Keynote at @MACBA_Barcelona this Friday 2… https://t.co/LizcRKX5RY- mercredi 23 Oct - 11:29
  • Homo Intellectus, passionnante enquête menée par @jmddurand, sort ces jours-ci (La Découverte), consacrée au crépus… https://t.co/jDKs5oCppJ- jeudi 17 Oct - 4:22
  • « On écoute les récits recueillis par les artistes (...) le parlement des non-humains de l’installation vidéo du pe… https://t.co/qVjm298DEp- vendredi 11 Oct - 7:33
  • @BiennaleLyon J-1 ⚡️⚡️, très heureux d'y présenter une installation, "Et que demandent-t-ils ? A y devenir quelque… https://t.co/Axd6lSMmcl- dimanche 15 Sep - 3:08
  • Kantuta Quiros, invitada de France 24/@RFI, junto a Florencia Angeles @FlorenciaMXFR y Ana Correa, en la emision… https://t.co/Mz4PYM4hKs- samedi 3 Août - 8:52
  • Une pétition à signer pour la libération de la capitaine du bateau humanitaire Sea Watch 3, Carola Rackete !… https://t.co/LhYzH7k2Ad- dimanche 30 Juin - 11:20