les écrivains filment

 les écrivains filment #3
Le cinéma qui vient
Ciné-poètes et plasticiens contemporains

Jeudi 4 novembre 2010
20h30 – IMEC

Valérie Mréjen / Edouard Levé & Véronique Aubouy
Patrick Bouvet / Pierre Alferi / Charles Pennequin / Marie Sochor

En présence de Véronique Aubouy, Pierre Alferi et Patrick Bouvet

C’est en recourant à des jeux de frottement, de trafics impurs entre poésie et art contemporain, littérature et cinéma, performance et multimédia, sampling et cut-up, que les écrivains, poètes, performers et plasticiens contemporains réinventent les formes cinématographiques du récit, pour paradoxalement mieux échapper au scénario, au romanesque, à la fiction majoritaire et inventer « le cinéma qui vient ».

Patrick Bouvet s’est imposé comme l’un des « écrivains-plasticiens » les plus marquants de sa génération. Adepte du sampling et du collage musicaux, qu’il a adaptés à l’écriture, il pratique aussi la performance et l’écriture théâtrale. In situ, Shot, Direct, Client zéro, Chaos Boy, Flashes… Patrick Bouvet mixe en DJ littéraire la matière verbale et le langage des médias, agençant et déconstruisant formules journalistiques, slogans publicitaires et images de magazines.

mrejen-sympa.jpgValérie Mrejen est auteure d’une poignée de livres qui oscillent entre livres d’artistes, autofictions et objets sériels. Ses vidéos mettent en jeu la ténuité, le presque rien, l’inframince du langage. Souvent très courtes et proches d’une mélancolie rohmérienne, elles explorent la forme du dialogue, avec ses tics, ses vacuités, ses répétitions, ses failles, ses paradoxes. Naviguant entre humour, angoisse et cruauté, les vidéos de Valerie Mrejen laissent affleurer au mieux l’envers du langage, sa dénégation parfois honteuse par le corps. Elles sont aujourd’hui exposées et montrées partout dans le monde.

Pierre Alferi est écrivain et poète. Il a fondé la Revue de littérature générale avec Olivier Cadiot et collaboré à des disques et performances avec Rodolphe Burger. Il vient de publier Après vous aux éditions POL. Pierre Alferi entretient depuis longtemps un dialogue avec le cinéma en en tenant des chroniques  et en réalisant des « cinépoèmes » et « films parlants ». La Berçeuse de Broadway prélève des images issues du grand cinéma hollywoodien, usine à fantasme et objet de fascination cinéphilique, pour les transformer en conte sinueux et réminiscence cinématographique. Elvin Jones fait partie de ses textes poétiques conçus pour l’écran, et relève d’un intérêt pour le rythme de la lecture et la combinatoire des lettres et des mots, de leurs jeux d’apparition, de discrépance et de désynchronisation, qui rejoint  le projet général de ses expérimentations littéraires.

Auteur, poète, dessinateur, vidéaste à ses heures, Charles Pennequin est l’une des voix majeures de la poésie française contemporaine. Comprendre la vie est une vidéopoème qu’il a réalisée avec les élèves de l’école des Beaux Arts de Mulhouse.

edouard-leve-angoisse.jpgÉdouard Levé, écrivain, artiste, vidéaste et photographe français, au projet littéraire et plastique radical, a mis fin à ses jours en 2007. Dans un émouvant Autoportrait, filmé en 2006, par Véronique Aubouy, il extrayait une trentaine de propositions laconiques issues de 1600 phrases sans solution de continuité qui constituait son Autoportrait paru en 2005. Œuvre d’un artiste marqué par le dédoublement, cet autoportrait sans pathos, porté par une écriture blanche et sérielle, tentait une saisie de soi par l’accumulation clinique d’anecdotes. « Tu fus et resteras un bloc de possibilités », écrivait-il dans son livre posthume, Suicide. Véronique Aubouy est réalisatrice. Son travail a depuis longtemps partie liée avec la littérature puisque depuis 15 ans, elle filme des lecteurs qui lisent des pages de La Recherche du temps perdu de Proust. Plus de sept cent fragments composent aujourd’hui le plus long film du monde, une expérience cinématographique de 75 heures. 

marie-sochor-le-gommage-du-livre-2002-dr.jpgLe gommage du livre est un plan séquence d’un livre nettoyé de langage. Par la déproduction du texte imprimé, les mains du personnage rendent le livre aveugle d’écriture. Marie Sochor, née en 1975 à Prague est plasticienne. Ses films, installations vidéo, performances, objets, dessins et éditions comestibles interrogent le rapport du langage au corps. Parallèlement à son travail de plasticienne, elle a créé les Éditions du Bas Parleur consacrées aux livres d’artistes.

Films et vidéos projetés : Sympa (1998, 1min), Jocelyne (1998, 2 min), Le Goûter  (2000, 4 min), Le projet (1999, 2 min), Blue Bar (2000, 3 min), Manufrance (2005, 5 min), de Valérie Mréjen l Autoportrait  d’Edouard Levé, filmé par Véronique Aubouy (2006, 26 min)  l  Big Bright Baby de Patrick Bouvet (2006, 26 min) l Elvin Jones (2000, 4 min) et La Berçeuse de Broadway (1999, 12min) de Pierre Alferi l Comprendre la vie ou le petit séminaire de la chose parlée de Charles Pennequin (2010, 7 min) l  Le Gommage du livre de Marie Sochor (2002, 4 min)

Soirée en présence de Véronique Aubouy (réalisatrice), Pierre Alferi (poète) et Patrick Bouvet (écrivain/performer/plasticien)

 

Textes et programmation: Kantuta Quiros & Aliocha Imhoff / le peuple qui manque
 

Last Tweets

  • Art is Not the Enemy. Graphics of the Tricontinental Dissents une petite sélection d'affiches de l'OSPAAAL que nous… https://t.co/7OCePIsZHI- samedi 27 Oct - 5:28
  • Interview d'Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros par Amanda Ferrada pour la revue suédoise Feministisk Perspektiv, et à… https://t.co/PUweGhQlpX- samedi 27 Oct - 2:08
  • Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós will speak tomorrow at the great symposium "Decolonizing the Curatorial" in Konstha… https://t.co/jepI4B9UHi- jeudi 20 Sep - 12:19
  • RT @diacritik: Pour la libération immédiate d’Ashraf Fayadh https://t.co/W7UWMpCPqk https://t.co/9iKbKpv2O5- lundi 10 Sep - 8:01
  • RT @kunstkritikk: #Kritik Lars-Erik Hjertström Lappalainen om ’A Debt of Times’ av Le Peuple qui manque på Konsthall C, Stockholm: https://…- mercredi 5 Sep - 12:10
  • Generous review by Lars-Erik Hjertström Lappalainen of our exhibition A Debt of times at Konsthall C ! Thanks to Ku… https://t.co/ELmHPxKBbM- mercredi 5 Sep - 9:21
  • Amis genevois, nous présenterons demain à 18h30 au Centre d’art contemporain de Genève notre film en cours Les Impa… https://t.co/BOxb0IslCy- lundi 27 Août - 9:31
  • Opening tonight at 6pm Konsthall C, Stockholm of our exhibition A Debt of Times, an ongoing research on temporal e… https://t.co/HCgKDELYZn- vendredi 24 Août - 7:13
  • RT @Feux_Noirs: Excellent ! https://t.co/v0ySVJxLTg- samedi 14 Juil - 11:10