Les Impatients

Une série chronopolitique

Un film d’Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós (en cours de développement) 

Une série chronopolitique, sur les imaginaires du temps, autant que sur cette impatience que nous portons en nous de retrouver le temps de l’événement, la possibilité de l’avenir, dans ce moment que nous traversons, en Europe particulièrement, de la plus grande obstruction du politique, ce sentiment de la plus grande impuissance.

les-impatients13

« On a pu décrire nos temps comme ceux des années d’hiver – une ère de glaciation des possibilités. Face à cette crise de l’avenir que traverse notre début de 21ème siècle, les Impatients sont ceux qui œuvrent à un mouvement de reconstruction de l’avenir, des avenirs. Ils sont ceux qui portent en eux cette impatience à l’égard d’une Histoire qui semble désormais immobile, arrêtée.

Depuis cette crise du futur, cette série surgit alors, pour nous, de l’urgence de retrouver des possibilités pour l’avenir. Nous partons en quête de traces, d’indices d’avenirs possibles que nous collectons et rassemblons. Ces salves d’avenir, dont de nombreux artistes et penseurs témoignent aujourd’hui, nous cherchons à les coudre ensemble. Nous pensons cette enquête en rhapsodes – le rhapsode, cet arpenteur qui va de ville de ville, pour dire les poèmes des autres, ce chercheur, cet agent de liaison qui, au sens premier du mot, a soucis de coudre, de lier les espaces les uns aux autres, continûment, jusqu’aux limites du monde habité.

Chaque épisode démarre ainsi depuis un chronotope, un espace-temps particulier, depuis lequel s’invente une pensée temporelle singulière. Les corps que nous filmons à Chicago, à Detroit, à Dakar, à Paris, à Leipzig et bientôt en Haïti, à Lagos, incarnent des cristaux de temps, loin de la fiction de ce temps homogène de la globalisation, de ce fantasme d’une simultanéité globale.

Nous filmons à Chicago, à Detroit où les ruines crépusculaires de la crise des subprimes et les blessures infligées aux vies noires sont contredites par les imaginations afrofuturistes et le mouvement des Black Live Matters. Nous filmons à Dakar, à Lagos (Nollywood), où se dessinent les frémissements d’un autre avenir pour l’Afrique. Nous filmons à Leipzig où a commencé historiquement le mouvement qui allait conduire à la chute du mur de Berlin. Nous filmons à Paris, pendant Nuit Debout où l’on a défait les calendriers et où a ressurgi, telle une épiphanie, cette joie commune de retrouver une possibilité du politique. »

— KQ & AI

Saison 1
A Museum of Times – ​Chicago
​Stopping Time – ​Paris
A Government of Times ​- Leipzig
A Debt of Times ​- Dakar

Image, son, montage : Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós
Avec Krista Franklin, Amir George, Devin King & Caroline Picard, Ellen Rothenberg, Camille de Toledo, Ibaaku, Ican Ramageli (Laboratoire Agit’Art), Felwine Sarr,  Maurizio Lazzarato, François Hartog, Diann Bauer, François Cusset, Benjamin Noys, David Graeber, ​….
Textes d’Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós, Krista Franklin, Camille de Toledo, Maurizio Lazzarato, Paul B. Preciado, etc.
Le film en cours de développement a reçu le soutien de la Commission Mécénat de la FNAGP.

Un premier fragment du premier épisode Chicago, 
tourné dans le cadre de la résidence Méthode Room à Chicago, dirigée par Guillaume Désanges, à la Rebuild Foundation (fondée par l’artiste Theaster Gates), avec le soutien de l’Institut Français, les Services Culturels de Ambassade de France aux Etats-Unis, de l’Université de Chicago, le Théâtre de la Ville.

a été présenté dans la cadre de
– Brouhaha, les mondes du contemporain (Khiasma, 19 février 2016, cur. Lionel Ruffel)
– States of Opacity, Biennale de Dakar (8 mai 2016, curated by Mara Ambrožič and Elvira Dyangani Ose)
– Bergen Kunsthall Landmark, Norvège, 22 septembre 2016 (à l’invitation de Alt Gar Bra)
Excusez-moi de vous avoir dérangés. Narrateurs intempestifs du passé-présent-futur, Khiasma, exposition du 20 oct. au 17 déc. 2016
 (Commissariat : Olivier Marboeuf)
– « Curating as rhapsody », Conférence dans le cadre d’On Mediation 4, séminaire on curatorship and research –  AGI (Art Globalization Interculturality), dirigé par par Anna Maria Guasch et Martí Peran, Université de Barcelone, 9 novembre 2016
– Séminaire « Le temps », Anicea, 24 novembre 2016 à la Fondation Gulbenkian
– « Rhapsodier les mondes » in Ecrire et penser avec l’histoire à l’échelle du monde?, séminaire dirigé par Catherine Coquio, Ines Cazalas, Université Paris 7-Denis Diderot, 21 février 2017
– Séminaire « Connaissance sensible », EHESS, à l’invitation de Frédérique Aït-Touati, Emanuele Coccia, Alice Leroy, 18 avril 2017
– Institut Français d’Athènes, Nuit de la Philosophie, 16 mai 2017, à l’invitation de Camille Louis.
– FRAC de la Réunion, Cité des arts, Ecole d’Art de Saint-Denis de l’Ile de la Réunion, mai 2017, à l’invitation de Myriam Omar Awadi et Yohann Queland de Saint-Pern
Narratives from a Near Future, Haute Ecole d’Art et de Design – HEAD de Genève, colloque le 14 décembre 2017 et exposition du  24.11–16.12.2017.
– Standford University / EHESS, journée d’études Contemporary Visions of the Future, 13 mars 2018, à l’invitation de Marielle Macé 
Centre d’Art Contemporain de Genève, 28 août 2018, dans le cadre de la série à l’invitation de Bénédicte Le Pimpec et d’Isaline Vuille
Konsthall C, Stockholm, dans l’exposition A Debt of Times, 24 août – 28 octobre 2018

L’épisode A Government of Times a été tourné, avec le soutien de la Halle 14 Centre d’Art contemporain de Leipzig et du Fond Perspektive.
D’autres épisodes de la saison 2 sont en cours de tournage, montage et développement.

Plus d’informations bientôt.

Last Tweets

  • @sebastienjumel bravo @sebastienjumel- vendredi 30 Nov - 8:40
  • Art is Not the Enemy. Graphics of the Tricontinental Dissents une petite sélection d'affiches de l'OSPAAAL que nous… https://t.co/7OCePIsZHI- samedi 27 Oct - 5:28
  • Interview d'Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros par Amanda Ferrada pour la revue suédoise Feministisk Perspektiv, et à… https://t.co/PUweGhQlpX- samedi 27 Oct - 2:08
  • Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós will speak tomorrow at the great symposium "Decolonizing the Curatorial" in Konstha… https://t.co/jepI4B9UHi- jeudi 20 Sep - 12:19
  • RT @diacritik: Pour la libération immédiate d’Ashraf Fayadh https://t.co/W7UWMpCPqk https://t.co/9iKbKpv2O5- lundi 10 Sep - 8:01
  • RT @kunstkritikk: #Kritik Lars-Erik Hjertström Lappalainen om ’A Debt of Times’ av Le Peuple qui manque på Konsthall C, Stockholm: https://…- mercredi 5 Sep - 12:10
  • Generous review by Lars-Erik Hjertström Lappalainen of our exhibition A Debt of times at Konsthall C ! Thanks to Ku… https://t.co/ELmHPxKBbM- mercredi 5 Sep - 9:21
  • Amis genevois, nous présenterons demain à 18h30 au Centre d’art contemporain de Genève notre film en cours Les Impa… https://t.co/BOxb0IslCy- lundi 27 Août - 9:31
  • Opening tonight at 6pm Konsthall C, Stockholm of our exhibition A Debt of Times, an ongoing research on temporal e… https://t.co/HCgKDELYZn- vendredi 24 Août - 7:13