source: https://www.webdeleuze.com/

DELEUZE / CONFéRENCES

Qu’est-ce que l’acte de création ?


Conférence donnée dans le cadre des mardis de la fondation Femis – 17/05/1987

Lire la suite…

« Ce constat d’un peuple qui manque n’est pas un renoncement au cinéma politique, mais au contraire la nouvelle base sur laquelle il se fonde, dès lors, dans le Tiers-Monde et les minorités. Il faut que l’art, particulièrement l’art cinématographique, participe à cette tâche : non pas s’adresser à un peuple supposé, déjà là, mais contribuer à l’invention d’un peuple. Au moment où le maître, le colonisateur proclament «il n’y a jamais eu de peuple ici», le peuple qui manque est un devenir, il s’invente, dans les bidonvilles et les camps, ou bien dans les ghettos, dans de nouvelles conditions de lutte auxquelles un art nécessairement politique doit contribuer. L’auteur de cinéma se trouve devant un peuple doublement colonisé, du point de vue de la culture ; colonisé par des histoires venues d’ailleurs, mais aussi par ses propres mythes devenus des entités impersonnelles au service du colonisateur. L’auteur ne doit donc pas se faire l’ethnologue de son peuple, pas plus qu’inventer lui-même une fiction qui serait encore une histoire privée. Il reste à l’auteur la possibilité de se donner des intercesseurs, c’est à dire de prendre des personnages réels et non fictifs, mais en les mettant eux-mêmes en état de  » fictionner  » de  » légender » de « fabuler ». L’auteur fait un pas vers ses personnages, mais les personnages font un pas vers l’auteur : double devenir. La fabulation n’est pas un mythe impersonnel, mais ce n’est pas non plus une fiction personnelle : c’est une parole en acte, un acte de parole par lequel le personnage ne cesse de franchir la frontière qui séparerait son affaire privée de la politique, et produit lui-même des énoncés collectifs. »

Gilles Deleuze, L’Image-Temps, Editions de Minuit, 1985.

Last Tweets

  • Premier volet d'un entretien avec Kantuta Quirós & Aliocha Imhoff, par le curateur Kisito Assangni. (série Curating… https://t.co/XACnzO8h89- mercredi 12 Mai - 8:43
  • "Scénographies de la parole" Conférence aujourd'hui de Kantuta Quiros & Aliocha Imhoff, aux Beaux-arts de Marseille… https://t.co/xWWBwoJxlU- vendredi 19 Mar - 3:36
  • RT @laRadioNova: Bienvenue à La Paz en Bolivie 🇧🇴. Nova se cale sur la fréquence de @RADIODESEOfm, une station qui porte sur les ondes boli…- samedi 13 Mar - 11:23
  • RT @LarrereMathilde: En ce moment sur @laRadioNova dans Nova autour du Monde une super émission sur les mouvements féministes boliviens, le…- samedi 13 Mar - 11:23
  • RT @laRadioNova: .@Isadora_Radio reçoit Kantuta Quiros, théoricienne de l’art et cofondatrice de la plateforme curatoriale le @peuplequiman- samedi 13 Mar - 11:15
  • RT @mariericheux: Jospeh #Ponthus × #PARLESTEMPSQUICOURENT @franceculture (Hommage) https://t.co/mxCzXJ5Kad- mercredi 24 Fév - 1:08
  • RT @edTableRonde: C'est avec une immense douleur que nous avons appris la mort la nuit dernière de Joseph Ponthus, à l'âge de 42 ans, à l'i…- mercredi 24 Fév - 1:01
  • RT @revue_esse: Esse 100 | Notre centième numéro, #Futurité, est désormais disponible en ligne et en kiosque ! https://t.co/vcRB6rEFyB Ess…- lundi 21 Sep - 4:12
  • Très heureux de faire partie de ce très beau numéro de la Revue Multitudes, qui célèbre ses 20 ans d’existence, sou… https://t.co/Z7CaW4CTfV- samedi 5 Sep - 8:43