Distribution

Actrice avec l’ensemble théâtral et musical Génération Chaos et directrice de publication et rédactrice de la revue Les périphériques vous parlent qu’elle fonde en 1993, Federica Bertelli a réalisé plusieurs documentaires Overflow (co-réalisé avec Corinne Maury), Un imaginaire pour une mondialité à faire (fragments de deux rencontres avec Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau), Les attracteurs étranges sur la pensée du tremblement chez Edouard Glissant. Avec Marc’O, elle a co-réalisé Les barbares arrivent avec gourmandise et La voix des coulisses. Elle anime une émission radio mensuelle sur le cinéma et l’image, Hors champs, sur Fréquence Paris Plurielle.

Un imaginaire pour une mondialité à faire Un imaginaire pour une mondialité à faire. Fragments de deux rencontres avec Patrick Chamoiseau et Edouard Glissant (2002, 32′) de Federica Bertelli (Les périphériques vous parlent)

Ce film a été réalisé à partir d’entretiens avec les écrivains martiniquais Patrick Chamoiseau et Edouard Glissant.
Ces derniers évoquent la capacité des individus et des peuples de changer leur imaginaire afin de refonder leur relation au monde. Explorant les notions de créolisation qu’Edouard Glissant définit comme le « métissage qui produit de l’imprévisible », de mondialité en opposition à la mondialisation économiste ou d’identité-relation contre l’affirmation des identités-racines qui génère d’innombrables conflits à travers le monde, ce film propose des perspectives pour un devenir où le poétique retrouve le politique, nous sortant d’un monde figé dans son passé avec ses repliements identitaires, son rejet de l’autre et ses logiques culturelles dépassées.

Prix de location: 150.00 €

Les attracteurs étranges Les attracteurs étranges de Federica Bertelli (2004, 70′)

A partir de la parole de l’écrivain martiniquais Édouard Glissant, ce film met en jeu une réflexion sur la mondialité. Explorant les espaces chaotiques du devenir, l’écrivain y aborde le rôle spécifique du politique et de l’artistique, l’altermondialisme, la question complexe des identités, la transformation de l’imaginaire afin de mieux percevoir les changements qui affectent le monde.

Prix de location: 200.00 €

Last Tweets

  • Art is Not the Enemy. Graphics of the Tricontinental Dissents une petite sélection d'affiches de l'OSPAAAL que nous… https://t.co/7OCePIsZHI- samedi 27 Oct - 5:28
  • Interview d'Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros par Amanda Ferrada pour la revue suédoise Feministisk Perspektiv, et à… https://t.co/PUweGhQlpX- samedi 27 Oct - 2:08
  • Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós will speak tomorrow at the great symposium "Decolonizing the Curatorial" in Konstha… https://t.co/jepI4B9UHi- jeudi 20 Sep - 12:19
  • RT @diacritik: Pour la libération immédiate d’Ashraf Fayadh https://t.co/W7UWMpCPqk https://t.co/9iKbKpv2O5- lundi 10 Sep - 8:01
  • RT @kunstkritikk: #Kritik Lars-Erik Hjertström Lappalainen om ’A Debt of Times’ av Le Peuple qui manque på Konsthall C, Stockholm: https://…- mercredi 5 Sep - 12:10
  • Generous review by Lars-Erik Hjertström Lappalainen of our exhibition A Debt of times at Konsthall C ! Thanks to Ku… https://t.co/ELmHPxKBbM- mercredi 5 Sep - 9:21
  • Amis genevois, nous présenterons demain à 18h30 au Centre d’art contemporain de Genève notre film en cours Les Impa… https://t.co/BOxb0IslCy- lundi 27 Août - 9:31
  • Opening tonight at 6pm Konsthall C, Stockholm of our exhibition A Debt of Times, an ongoing research on temporal e… https://t.co/HCgKDELYZn- vendredi 24 Août - 7:13
  • RT @Feux_Noirs: Excellent ! https://t.co/v0ySVJxLTg- samedi 14 Juil - 11:10