Distribution

Mexicaine, Lorena Wolffer est artiste, performeuse et activiste culturelle.
Elle a présenté son travail en Europe, au Canada, aux Etats-Unis.
Lorena Wolffer est aussi promotrice d’art expérimental, elle a organisé plus d’une vingtaine d’événements artistiques, notamment les expositions ¿Krimen urbano? (Antiguo Edificio de Bomberos, 2001), Señales de resistencia (Musée de la Ville de México, 2000), Arte chido, el arte de la violencia (Antiguo Colegio de San Ildefonso, 1997) y Terreno Peligroso/Danger Zone (UCLA, Los Ángeles, California y Ex-Teresa Arte Alternativo, 1995).
Elle a été co-fondatrice et directrice du centre culturel mexicain Ex-Teresa Arte Alternativo (1994-1996); chargée de la section de Mujeres del Siglo XXI, IMER 108 (2000-2002); etc.
Elle est la co-créatrice et co-scénariste de la l’émission culturelle télévisée La caja negra, sur Once TV (2003-2004) et s’occuppe aujourd’hui de la Coordination de la Diffusion Culturelle de l’Université Nationale Autonome de México et enseigne la performance au Centre National des Arts du Mexique, entre autres.
Elle a publié de nombreux textes pour les revues Art Journal (EU), Complot, Arte al día, Moho, Día Siete y Reforma.

Mientras dormiamos (el caso Juarez) Mientras dormiamos (el caso Juarez) de Lorena Wolffer (2002, 10′)

« Dans Tandis que nous dormions (l’affaire Juárez), le corps de Lorena Wolffer, transformé en carte symbolique, sert à documenter et à faire le récit de cinquante des cas enregistrés à Ciudad Juarez (Mexique) où depuis le debut des années 90, plus de 300 femmes ont été assassinées et autant sont portées disparues. Le corps de l’artiste devient un vehicule de représentation de la terrible violence subie par ces femmes. Une violence qui semble s’être aujourd’hui institutionnalisée. »

Prix: Merci de nous consulter.

Last Tweets

  • Art is Not the Enemy. Graphics of the Tricontinental Dissents une petite sélection d'affiches de l'OSPAAAL que nous… https://t.co/7OCePIsZHI- samedi 27 Oct - 5:28
  • Interview d'Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros par Amanda Ferrada pour la revue suédoise Feministisk Perspektiv, et à… https://t.co/PUweGhQlpX- samedi 27 Oct - 2:08
  • Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós will speak tomorrow at the great symposium "Decolonizing the Curatorial" in Konstha… https://t.co/jepI4B9UHi- jeudi 20 Sep - 12:19
  • RT @diacritik: Pour la libération immédiate d’Ashraf Fayadh https://t.co/W7UWMpCPqk https://t.co/9iKbKpv2O5- lundi 10 Sep - 8:01
  • RT @kunstkritikk: #Kritik Lars-Erik Hjertström Lappalainen om ’A Debt of Times’ av Le Peuple qui manque på Konsthall C, Stockholm: https://…- mercredi 5 Sep - 12:10
  • Generous review by Lars-Erik Hjertström Lappalainen of our exhibition A Debt of times at Konsthall C ! Thanks to Ku… https://t.co/ELmHPxKBbM- mercredi 5 Sep - 9:21
  • Amis genevois, nous présenterons demain à 18h30 au Centre d’art contemporain de Genève notre film en cours Les Impa… https://t.co/BOxb0IslCy- lundi 27 Août - 9:31
  • Opening tonight at 6pm Konsthall C, Stockholm of our exhibition A Debt of Times, an ongoing research on temporal e… https://t.co/HCgKDELYZn- vendredi 24 Août - 7:13
  • RT @Feux_Noirs: Excellent ! https://t.co/v0ySVJxLTg- samedi 14 Juil - 11:10