L'artiste en ethnographe
Dimanche 27 mai 2012

Centre Pompidou
Projection – 20h

Cinéma 2, Level -1

Kidlat Tahimik

Why Is Yellow the Middle of the Rainbow ?, 1981-1993, 3h

kidlat1.jpg

Kidlat Tahimik, cinéaste, Philippines

Kidlat Tahimik est le cinéaste qui a le plus intensément développé le journal filmé à l’intérieur de la critique culturelle postcoloniale. A partir d’un bricolage discursif autour de sa propre subjectivité, Tahimik interroge ironiquement la construction du primitif, du natif et du prémoderne. Why Is Yellow the Middle of the Rainbow ? (1981-1993), journal filmé de trois heures, explore à la fois l’histoire des Philippines, de la famille de Tahimik et les processus globaux de colonialisme et néocolonialisme. Incorporant des archives, journaux télévisés, homes movies, rushes de voyage, et la documentation d’événements publics et de manifestations politiques, il renverse continument les attentes culturelles des scènes du Premier et du Tiers Monde. Son mouvement entre les cultures en fait, selon l’expression de Trinh T Minh Ha, un exemplaire « Autre inapproprié ». (Catherine Russell, Experimental ethnography, 1999)
Avant d’être cinéaste, Kidlat Tahimik, né en 1942, a fait des études d’économie aux Etats-Unis. Il troqua son nom de naissance, Eric de Guia, pour un autre exempt d’origines coloniales. Réalisateur de cinéma, scénariste et acteur dont les films sont généralement associés au mouvement du Troisième Cinéma pour leurs critiques du néocolonialisme, Kidlat Tahimik, est aujourd’hui considéré comme le père du cinéma indépendant philippin. Auteur du fameux Perfumed Nightmare, vanté depuis 1973 par Herzog ou Fredric Jameson et financé par le Zoetrope de Coppola, son oeuvre a été remise depuis quelques années sur le devant de la scène à la suite de l’éclairage donné aux nouveaux réalisateurs philippins par les programmateurs internationaux.

Film présenté en VO anglaise non sous-titrée.

Last Tweets

  • Premier volet d'un entretien avec Kantuta Quirós & Aliocha Imhoff, par le curateur Kisito Assangni. (série Curating… https://t.co/XACnzO8h89- mercredi 12 Mai - 8:43
  • "Scénographies de la parole" Conférence aujourd'hui de Kantuta Quiros & Aliocha Imhoff, aux Beaux-arts de Marseille… https://t.co/xWWBwoJxlU- vendredi 19 Mar - 3:36
  • RT @laRadioNova: Bienvenue à La Paz en Bolivie 🇧🇴. Nova se cale sur la fréquence de @RADIODESEOfm, une station qui porte sur les ondes boli…- samedi 13 Mar - 11:23
  • RT @LarrereMathilde: En ce moment sur @laRadioNova dans Nova autour du Monde une super émission sur les mouvements féministes boliviens, le…- samedi 13 Mar - 11:23
  • RT @laRadioNova: .@Isadora_Radio reçoit Kantuta Quiros, théoricienne de l’art et cofondatrice de la plateforme curatoriale le @peuplequiman- samedi 13 Mar - 11:15
  • RT @mariericheux: Jospeh #Ponthus × #PARLESTEMPSQUICOURENT @franceculture (Hommage) https://t.co/mxCzXJ5Kad- mercredi 24 Fév - 1:08
  • RT @edTableRonde: C'est avec une immense douleur que nous avons appris la mort la nuit dernière de Joseph Ponthus, à l'âge de 42 ans, à l'i…- mercredi 24 Fév - 1:01
  • RT @revue_esse: Esse 100 | Notre centième numéro, #Futurité, est désormais disponible en ligne et en kiosque ! https://t.co/vcRB6rEFyB Ess…- lundi 21 Sep - 4:12
  • Très heureux de faire partie de ce très beau numéro de la Revue Multitudes, qui célèbre ses 20 ans d’existence, sou… https://t.co/Z7CaW4CTfV- samedi 5 Sep - 8:43