Geographies fracturées

Géographies fracturées #4

Radical East Performance


NON GRATA / R.E.P. GROUP / CHTO DELAT ?

Mercredi 31 Mars 2010 – 20h30

Cinéma Le Méliès

D’Europe de l’Est souffle un vent qui n’en finit pas de nous enthousiasmer. Encore méconnus en France, les groupes estoniens Non Grata, ukrainiens R.E.P. Group (Revolutionary Experimental Space), et russes Chto delat ? (Que faire ?) pratiquent un art performatif, signe d’un renouveau bienvenu et riche de promesses d’un art politique contemporain. En filigrane de leurs pratiques collectives de vidéo, performance ou réappropriation des espaces publics, ils mêlent théorie, art et activisme politique, redéfinissant des perspectives critiques sur l’histoire, le capitalisme, la production des images, des représentations et des subjectivités. Ce qui unit ces formes radicales, c’est peut-être une indécidabilité permanente entre réel et fiction, une forme d’ensauvagement et de chaos, marquée par une forte prégnance d’une esthétique surréaliste,  absurde, carnavalesque, qui utilise autant la parodie, l’humour, la subversion, que la construction réciproque de l’imagination et des espaces politiques. 

En présence des membres
du collectif estonien Non Grata 

rep-group-untitled-aktion_2005.jpg rep-group-repparty-2006.jpg


R.E.P. (Revolutionary Experimental Space) Group
a été créé à Kiev en 2004 par de jeunes artistes ukrainiens, en réaction à la période historique de la Révolution Orange.  R.E.P. choisit l’espace public comme domaine de ses expérimentations artistiques. Montrées aux biennales de Prague et d’Istanbul en 2009, les vidéos de R.E.P. Group sont inédites en France et distribuées par le peuple qui manque.

chto_delat-angry-sandwichpeople.jpgFondé début 2003 à St Petersbourg, le groupe de travail Chto delat ? (Que faire ?) est animé par un collectif d’artistes, critiques, philosophes et écrivains, qui développe des projets artistiques collaboratifs, notamment au travers d’œuvres vidéo, d’installations, d’émissions de radio ou d’explorations artistiques de l’espace urbain. Plate-forme pour la créativité engagée, Chto Delat ? construit son travail depuis une perspective collectiviste et d’auto-organisation, s’attachant aux poétiques et politiques aujourd’hui, avec une attention particulière pour la situation de la Russie contemporaine. Dans ses vidéos, Chto delat ? utilise les procédés de détournement ou de re-enactement, remettant en scène en scène des films de Jean-Luc Godard ou des textes de Bertolt Brecht. Le travail de Chto Delat ? a été montré en France au Plateau en 2007.
nongrata-nationalsecuritylaw.jpgNon grata est un collectif de quarante artistes de performance venant pour la plupart d’Estonie (Tallin), mais aussi du Chili, de la Finlande, de l’Allemagne, de la Suède et du Québec. Le collectif Non Grata se distingue par l’anonymat de ses membres, sa dissociation de la scène artistique locale, son mépris pour les médias de masse, ses actions sauvages et ses performances pouvant se prolonger pendant plusieurs jours (les «ghettomarathons»). Montrées en Asie, Europe et aux Etats-Unis, les vidéos de Non Grata sont inédites en France.

Projections de
NON GRATA – National Security Law (2004, 5 min) – Sports monsters  (5 min) – Catolica Chile Santiago Action Lecture Series – Part 2 (2005, 3 min) – Action lecture series leccion 2 – classification of performance (2005, 4 min.) – Documentary film (2003, 9 min) / R.E.P. Group – REP Party, 2006, 4 min – Untitled action, 2005, 3 min – We will REP you, 2005, 11 min – Broadening of mind, 2005, 4 min – Smuggling, 9 min – Fast art, 2005, 9 min – Lirnyk, 2006, 13 min / CHTO DELAT ? – 2 + 2 Practicing Godard (2009, extrait)  – Angry Sandwichpeople, or in a Praise of Dialectic (2006, )  – a video project by Chto Delat, réalisé par Olga Egorova, Nikolay Oleinikov, Dmitry Vilensky, texte de Bertolt Brecht

 Programmation et textes : Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós / le peuple qui manque

 

Last Tweets

  • Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós will speak tomorrow at the great symposium "Decolonizing the Curatorial" in Konstha… https://t.co/jepI4B9UHi- jeudi 20 Sep - 12:19
  • RT @diacritik: Pour la libération immédiate d’Ashraf Fayadh https://t.co/W7UWMpCPqk https://t.co/9iKbKpv2O5- lundi 10 Sep - 8:01
  • RT @kunstkritikk: #Kritik Lars-Erik Hjertström Lappalainen om ’A Debt of Times’ av Le Peuple qui manque på Konsthall C, Stockholm: https://…- mercredi 5 Sep - 12:10
  • Generous review by Lars-Erik Hjertström Lappalainen of our exhibition A Debt of times at Konsthall C ! Thanks to Ku… https://t.co/ELmHPxKBbM- mercredi 5 Sep - 9:21
  • Amis genevois, nous présenterons demain à 18h30 au Centre d’art contemporain de Genève notre film en cours Les Impa… https://t.co/BOxb0IslCy- lundi 27 Août - 9:31
  • Opening tonight at 6pm Konsthall C, Stockholm of our exhibition A Debt of Times, an ongoing research on temporal e… https://t.co/HCgKDELYZn- vendredi 24 Août - 7:13
  • RT @Feux_Noirs: Excellent ! https://t.co/v0ySVJxLTg- samedi 14 Juil - 11:10
  • Lancement demain de 14h à 20h du journal Dysfunction entièrement consacré au Procès de la fiction ! A hon books 74… https://t.co/skVSIpqa3K- vendredi 13 Juil - 7:32
  • Ce 21 mars, projection au Centre Pompidou, à 20h, d’un film de notre collection, « Free, white, and 21 », de Howard… https://t.co/xv20jZhFxl- vendredi 16 Mar - 6:58